Durant l’un des plus grand évènement web au monde auquel j’ai participé à San Diego, j’ai appris les techniques de marketing concernant le « branding », ou l’image de marque, des plus grands marketeurs américains.

Lors de cette vidéo, je vous partage :

    • Les techniques de construction de son image de marque
    • Les erreurs à éviter
    • L’expansion du réseau social Snapchat et comment l’utiliser dans votre approche marketing
    • Je vous partagerais également l’histoire de Gary Vaynerchuk aka Gary Vee

Vous souhaitez Plus de Ventes ?
Vous voulez Automatiser Vos Ventes ?
Vous voulez doubler votre Chiffre d’Affaires ?

Alors Cliquez ci-dessous pour découvrir en avant-première mes meilleurs conseils pour Booster votre business.

J’ai également décidé de vous donner des conseils quotidien en direct de mon bureau.

Suivez-moi sur SnapChat et découvrez quotidiennement des astuces, stratégies, nouveautés, tendances du moment suite à mes échanges lors de Mastermind, Webinaires, Interview…

Mon pseudo est : roccafranck
https://www.snapchat.com/add/roccafranck

Tutoriel : Vous pouvez également ouvrir l’application snapchat sur l’écran photo et pointez votre appareil sur l’image ci-dessous, appuyez votre doigt quelques instants sur votre écran, puis validez la demande d’ajout !


snapchat-roccafranck

Retranscription écrite :

Hello guys !

Bienvenue pour votre émission quotidienne trafic illimité : Boostez vos ventes et augmentez vos retours sur connexion.

Alors aujourd’hui au programme, on a une émission assez spéciale parce que je suis en direct du plus grand événement, on va dire wide au monde, à San Diego. Je suis en direct pour un live podcast avec vous. J’espère que vous seriez ravis de ses contenus et en fait, je vais partager avec vous ce que j’ai déjà appris hier. C’était vraiment une super journée.

Aujourd’hui, c’est la deuxième. Cet événement dure trois jours. J’espère que tout ce que j’ai appris ici qui fera partie des meilleurs marqueteurs de la planète qui gagnent plusieurs dizaines de millions de dollars, va vous permettre, à vous aussi, de pouvoir booster vos services. En fait au programme, vraiment l’intitulé, le fond de la journée d’hier était sur : de ne plus demander une réponse directe à vos interlocuteurs.

Alors, vous allez peut-être me dire : « ok ! Ça, on le savait déjà, on le fait déjà ou tu nous l’as déjà appris. » Oui, mais là, c’est vraiment un petit peu : la tendance de l’année qui s’accentue encore plus. Autant vous dire, c’est aux États-Unis donc sûrement sur la plus grosse niche marketing du monde sous la langue anglaise. Aujourd’hui, c’est vraiment ce qu’ils nous mettent en place pour tout leur business. C’est-à-dire qu’on a vraiment ce goal, cet objectif pour cette année 2016 d’essayer de trouver des solutions autour du branding plutôt que d’attendre une réponse directe.

Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est assez facile. La plupart des gens que je peux voir que je coache, et à un moment, j’ai fait cette erreur-là. C’est un petit moment où j’ai modifié ma réflexion, ma stratégie dessus, mais on veut de suite avoir un retour. C’est-à-dire qu’on veut par exemple envoyer un email et on veut que cet email, de suite, génère des ventes et des milliers d’euros de chiffre d’affaires.

On veut mettre un post sur Facebook qui met directement 50/100 likes ; que les gens cliquent dessus, qu’ils achètent le produit, la promotion ou je ne sais quoi. En fait, on a dans un sens, relativement fou à l’heure d’aujourd’hui parce que le web évolue très rapidement comme vous pouvez vous en douter, comme vous le voyez. Du coup, ne serait-ce que sur Facebook, vous devriez voir plus de 2 000 posts par jour sur votre fil d’actualité si l’algorithme n’existait pas.

Autant vous dire que c’est quelque chose qui est complètement démesuré et que si vous avez depuis le post sur votre fil d’actualité, vous ne seriez déjà plus sur Facebook. L’idée ici est que je vais vous partager « ces nouveautés » et surtout avec cette nouvelle réflexion stratégique de comment concevoir votre stratégie marketing pour pouvoir enfin récupérer un maximum de capitalisation sur votre branding, sur votre image de marque. L’idée en fait est assez simple. C’est que la plupart du temps, comme je viens de vous l’expliquer avec un exemple concret, on regarde à très court terme, voire même en réponse directe, en instantané.

En fait, l’idée est qu’on ne voit pas en profondeur. On regarde simplement sur une ligne horizontale, mais on ne voit pas en fait la profondeur de ce que cela peut donner. L’idée est que si aujourd’hui vous construisez une marque autour de vos produits et services, les gens vont se rappeler de vous. Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais cela a vraiment tout son sens puisqu’il y a peut-être moins d’un mois, Facebook a sorti un nouvel objectif de publicité qui s’appelle tout simplement « mémorisation de la marque ».

Alors vous voyez, j’en ai vraiment dans le vrai puisque ici, les marqueteurs de la planète, Facebook et également moi avec l’émission que vous êtes en train d’écouter ou de regarder si vous êtes sur Youtube. Mon nouvel objectif de cette année est de créer du contenu, de l’image de marque avec les biens du côté humain, comme vous pouvez le voir encore ici. Vraiment, il n’y a pas d’édition, mais de la vidéo, c’est comme ça, c’est en direct. Je vous la parle en transparence totale de tout ce que je peux apprendre, de tout ce que je mets en place pour les clients et pour nous-mêmes dans la société pour développer nos ventes.

Donc en fait l’idée, le fond je pense que maintenant vous l’avez saisi et compris et il faut arrêter de se dire : « ok ! Je fais une publicité sur un journal, j’ai investi 1 000 €, la parution a duré une semaine. Je n’ai pas eu de retour, ni d’appel, etc. » Il ne faut pas l’attendre juste là. Peut-être que là, on est sur un quotidien, peut-être un exemple un petit peu différent, mais peut-être que dans une semaine ou deux semaines, les gens vont pouvoir vous appeler.

On va prendre un exemple un peu plus concret qui retourne plus sur Internet et Facebook. Si par exemple, vous avez lancé une campagne Facebook qui était pour envoyer des gens vers une page de vente et que vous n’avez rien obtenu en direct en tout cas dans les jours de la diffusion de votre campagne. Alors, ce n’est peut-être pas grave puisque aujourd’hui il va falloir que vous changiez un petit peu ce top type pour créer des publicités qui vont être « moins de demandes directes d’achats » ou même je dirais de leur demander un email ou un prénom.

Ne pensez pas que ça a contredit tout ce que j’ai déjà pu vous apprendre. C’est simplement quelque chose qui va venir s’ajouter. Je ne vous dis pas qu’il ne faut plus envoyer de la publicité directe, etc. Par contre, ce que je vous dis et également ce que je vous explique depuis pas mal de temps, c’est qu’il va falloir envoyer ou demander ces réponses directes à des personnes qui vous connaissent à un minimum.

Vous vous rappelez quand je vous ai parlé du trafic froid, tiède et chaud. Le froid, ce sont des personnes qui ne vous connaissent pas. Le tiède, ceux qui vous connaissent plus ou moins à grande échelle suivant un petit peu le côté A ou B que vous sélectionnez en fonction des personnes qui disent que c’est tiède quand quelqu’un vous a déjà acheté quelque chose, ou c’est seulement quelqu’un qui vous connaît et qui vous a laissé un email. Le chaud, ce sont donc les clients.

En fait, l’idée est qu’il va falloir ne rien demander à vos prospects sur les publicités qui vont cibler un trafic qui ne vous connaît pas, donc le trafic froid. C’est-à-dire que même les envoyer vers une page où vous allez demander leur email ou leur ouvrir un guide ou je ne sais quoi, il faut le faire dans un deuxième temps.

Aujourd’hui, l’idée est vraiment que vous allez donner du contenu gratuit comme exactement ce que je suis en train de vous faire. Là, vous pouvez écouter le podcast sur iTunes gratuitement. Vous pouvez regarder la vidéo sur Youtube gratuitement. Je ne vous ai même pas demandé un email. C’est simplement vous et je ne sais même pas qui vous êtes. Je vais simplement voir une vue supplémentaire sur Youtube par exemple et si vous ne me laissez pas de commentaire d’ailleurs, je vous encourage à le faire, je ne saurais pas qui vous êtes.

Donc là, je vous donne du contenu. C’est en transparence totale. Je ne cache rien. Je vous dis exactement tout cela. C’est une conférence totale. C’est le résumé des conférences d’hier. Je suis dans un événement, le ticket d’entrée est à 2 000 $. C’est à San Diego. Il faut faire le déplacement. Je pourrais très bien vous le vendre ou au moins vous demander un email. Je ne le fais pas. Je vous le dis en direct. C’est cela l’idée. Pourquoi ?

Parce que parmi ceux qui vont écouter, il y en a parmi d’entre vous qui vont mettre en application ce que je suis en train de vous dire. Il y en a d’autres qui vont me demander de le refaire. Il y en a d’autres qui ne vont jamais le faire. De toute façon, je suis gagnant parce que c’est ce que je fais tous les jours. Je vous le dis, vous le mettez en place pour vous-même. C’est très bien, je suis heureux. Peut-être que vous allez me laisser un message dans quelque temps en me disant : « Franck ! Super ! Tu as réussi. Tu nous as aidés à développer notre business. » Là, je serais super heureux et fier de vous parce que vous auriez réussi à mettre en place quelque chose. Pour ceux qui ne le mettront pas en place, tant pis pour vous. Pour ceux qui me demanderont de le mettre en place, n’hésitez pas à nous envoyer un email sur Facebook ou autres.

L’idée est vraiment là. C’est qu’il faut vraiment créer du contenu à forte valeur ajoutée. Aujourd’hui, vous avez plein de solutions qui vous permettent de faire cela. Vous avez tous les réseaux sociaux qui sont gratuits : Facebook, Instagram, Twitter et il y en a plein d’autres. Justement, je vais également enchaîner sur un nouveau. Alors en France, c’est encore un petit peu léger même si ça commence depuis quelques semaines à sortir, c’est Snapchat.

Peut-être que vous n’avez jamais entendu parler de Snapchat. Aux États-Unis, il est vraiment en train de prendre un grand essor et les plus grands marqueteurs l’utilisent maintenant, pratiquement plus que Facebook. Ils l’utilisent : naturel. J’entends bien plus que Facebook par rapport au naturel. Par contre, ils font toujours autant donc, plus de publicités pour avoir encore plus de trafic sur leur Snapchat.

En fait Snapchat, on va dire que c’est un Instagram ou un peu une solution d’application sur la mobilité où vous pouvez partager des photos en temps réel et des vidéos en temps réels. L’idée de Snapchat est que vous ne pouvez pas par exemple envoyer sur ce réseau une photo qui est déjà dans la bibliothèque, si je ne me trompe pas. Je ne la maîtrise pas complètement, mais je crois qu’on ne le peut pas. Vous pouvez rajouter un texte en direct sur l’image, une sorte d’édition d’image. Vous pouvez bien sûr avoir une communauté qui vous suit et les gens vont pouvoir suivre rapidement tout ce que vous faites.

En gros, si vous voulez partager votre vie, voilà par exemple je vais le faire à partir d’aujourd’hui sur Snapchat. Je l’utilisais déjà, mais pas plus que cela. À partir d’aujourd’hui, je vais mettre des photos toutes les heures. En tout cas, je ne sais pas, je crois que je vais changer le contexte. En fait, l’idée est que cela ne va pas polluer puisque si vous allez sur votre Snapchat, vous n’allez pas avoir ma tête qui va apparaître de partout.

Si vous cliquez simplement sur un profil, là tout ce que j’ai enregistré et que vous n’avez pas encore lu ou vu de ma part, vous allez pouvoir les voir en une fois, soit en attendant les sept à dix secondes que les délais pour que la photo et la vidéo s’effacent, soit vous allez taper sur votre téléphone et vous allez faire passer la photo suivante ou la vidéo suivante.

Ce qu’il y a est que vous pouvez suivre très rapidement quelqu’un, écouter ou pas ce qu’il a à dire très rapidement et en vue peut-être 20 photos ou de vidéos en quelques minutes sans que cela ait pris trop de votre temps, mais par contre vous avez consommé le contenu qu’il vous ait offert. En gros, ça fait vraiment partie de ce branding parce que là sur des vidéos (de maximum 15 secondes), de photos, etc., on ne peut pas vous faire un grand roman. L’idée est bien cela, c’est que l’on va construire une image de marque autour de votre société ou de vous-même.

Vous pouvez me dire que peut-être que vous n’avez pas envie de mettre votre tête en image de ma société. Ce n’est pas grave. Quand on parle de branding, ça peut très bien être votre société à elle-même. C’est-à-dire : simplement un logo qui est déjà un branding. Quand on parle de logo et d’identité visuelle : c’est un logo. Après, si vous voulez mettre une photo de vous, c’est vous qui décidez. En tout cas, l’idée est vraiment de brander et marqueter votre marque.

Si on devait résumer la journée d’hier en un mot : c’est branding. Encore ce matin, il y avait un des très grands speakers et la première conférence de la journée qui était justement sur ça. Quand je suis parti pour venir au podcast en fait, l’image sur sa présentation, c’était un homme sans visage et le texte à côté de cela était écrit : « une société sans branding, sans image de marque est comme un homme sans visage. »

Je n’ai pas besoin d’en rajouter, ça parle par elle-même. Il y avait une photo, une image d’une personne sans visage et un texte à côté : une société sans branding est comme un homme sans visage. Vous l’aurez compris qu’aujourd’hui, il est vraiment très important de bien brander votre identité, votre marque ou votre société. Bref ce que vous voulez, soit avec votre nom propre ou avec le nom de votre société, mais en tout cas ayez quelque chose à brander puisque vous allez pouvoir acquérir de potentiels clients à long terme et en profondeur.

Vous allez vraiment pouvoir regarder loin dans l’avenir. Une marque ne se construit pas en l’espace d’un ou deux mois, sauf très grandes exceptions. C’était vraiment l’idée d’hier. C’est-à-dire que la personne qui était là sur scène, qui a clôturé, qui était vraiment phénoménale d’ailleurs, je partagerais une photo parce que j’ai eu la chance d’en prendre une avec lui : c’est Gary. Tapez Gary Vaynerchuk sur Internet.

Il a démarré, il y a quelques années. Il n’était pas connu et il n’avait rien. À chaque fois, son idée est d’avoir un step d’avance, une étape d’avance sur les autres. Pour cela que je vous parle de Snapchat pour déjà avoir une étape d’avance sur tous vos concurrents en France. Même s’il y a de petites spécificités. C’est-à-dire que si votre public est très âgé, c’est sûr qu’il ne va pas falloir essayer de faire quelque chose sur Snapchat.

En tout cas, je vous en parle pour que vous puissiez voir un petit peu ce que vous allez pouvoir faire avec Snapchat. Même si ce n’est pas celui-ci, c’est pour vous donner une idée globale de votre stratégie marketing sur les réseaux sociaux et en général sur Internet et même en traditionnel.

En fait, l’idée d’avoir cette profondeur d’action, cette personne-là (pour revenir à Gary), il a démarré avec rien du tout. En l’espace de quelques années, il a monté un business à trois millions de dollars en moins d’un an (si je ne me trompe pas) ou quelque chose comme cela en partant de zéro et quatre ans après : c’est 16 millions. Aujourd’hui, il a une des plus grandes agences de la planète qui fait 100 millions de dollars de chiffres d’affaires. Il travaille avec les plus grandes agences de la cité (si je ne me trompe pas) comme Pepsi et de grands noms comme ceux-là. Il aide à développer leur stratégie sur les réseaux sociaux et je crois qu’il a dit que le minimum, c’était plusieurs dizaines de milliers de dollars pour qu’il s’occupe de leur marque mensuellement.

C’est quand même démesuré. Certes, on est aux États-Unis, mais c’est pour vous montrer. Comment en est-il arrivé là ? En fait, il n’a pas fait de publicité directe pour dire : « salut ! C’est moi. Je suis meilleur pour gérer vos réseaux sociaux. » Il a tout simplement brandé autour de lui. Donc, il a mis son image, sa tête en avant. Petit à petit en faisant des conférences, en étant sur Facebook, Instagram et Twitter, il a vraiment démarré sur Twitter, il a été l’un des premiers a [???]

Il a marqueté sur l’image à lui et non pas ses services. Forcément, vous l’avez compris. Il y a dix ans, exactement en 1998 lorsqu’il a démarré, Internet n’existait presque pas et il n’y a eu aucun réseau social. S’il avait voulu simplement aller juste dans un axe de quelque chose qui existait à l’époque, on pourrait se dire à l’instant (t), simplement sur Facebook, sans faire de branding et simplement demander aux gens : acheter mes produits et services, je suis le meilleur. Alors aujourd’hui, il n’existerait plus. Mais comme depuis 20 ans pratiquement, il marquette, il brande et sensibilise son image de marque autour de sa propre personne, il peut changer de pays, de spécificité métier ou je ne sais quoi, il aura toujours la même influence. C’est pour cela qu’aujourd’hui, il est à la tête d’une des plus grandes agences de services marketing digitales au monde.

C’est pour vraiment vous expliquer qu’il ne voyait pas à court terme, à six mois ou à un an. Il voyait à cinq ans, dix ans, quinze ans. En fait, c’est une sorte de visionnaire dans son milieu, dans notre milieu. L’idée est vraiment cela : dès qu’il y a quelque chose de nouveau, ne vous dites pas : « cela va-t-il marcher ou pas ? Encore un nouveau truc. » Justement, allez-y ! Comme vous le savez, quand c’est tout nouveau, vous allez avoir un des reach les plus importants et rapidement vous allez pouvoir être l’expert de votre secteur sur ce nouveau réseau social ou en-tout-cas, ce nouvel axe de publicité.

Le résumé complet de ce podcast, il était un petit peu confus parce qu’il a du monde autour. Il y a plus de trois mille marqueteurs ici. Je suis vraiment encore fatigué et je voulais déjà vous partager cela en direct pour vous permettre de soit modifier, soit démarrer dans les meilleures conditions votre stratégie pour l’année 2016. Il faudrait que vous réussissiez à doubler votre chiffre d’affaires. En tout cas, c’est mon objectif de vous aider.

Si je faisais un résumé un peu plus complexe, ne changez pas ce que vous faites à l’heure actuelle, par rapport à envoyer à de certaines personnes une demande de réponses directes pour un achat. Par contre, arrêtez de le faire pour des gens qui ne vous connaissent pas. Croyez-moi, c’est déjà ce que je mets en place depuis pas mal de temps. C’est confirmé aux États-Unis et avec les nouveaux outils de Facebook. Si les plus grands de ce monde le font, il faut que vous le fassiez et c’est ce qui marche. Après à vous de voir, si vous préférez faire ce que vous pensez être bons ou si vous préférez faire ceux qui font gagner des millions d’euros aux meilleurs de la planète.

L’idée supplémentaire est qu’à ce moment-là quand j’ai fini la vidéo, vous actionnez, vous agissez et vous passez à l’action, vous mettez en place (je ne sais pas si vous avez des gens qui travaillent avec vous), vous organisez une réunion dans la semaine pour modifier votre organisation stratégique. C’est vraiment très important. N’envoyez que vos réponses directes d’achat de promotion aux personnes qui vous connaissent déjà.

Pour ceux qui ne vous connaissent pas, envoyez-les du contenu offert à forte valeur ajoutée (comme je suis en train de faire avec vous) sur un article de blog, une vidéo et un contenu. Cela peut être un guide téléchargeable, mais gratuitement. De toute façon, vous allez vous y retrouver dans quelque temps. Ne pensez pas que parce que vous allez offrir cela. Vous n’allez plus avoir de clients ou les gens ne vont pas vous demander des services ou ils vont vous critiquer ou je ne sais quoi. Non ! Justement, vous allez être 100 % gagnant. Alors, agissez maintenant, réorientez votre stratégie. Sincèrement, faites-moi confiance, faites confiance aux meilleurs marqueteurs de la planète.

J’espère que ce nouveau podcast, « cette thématique » directement de San Diego, de la Californie, vous aura plus. Je suis en train de me filmer avec le iPhone, je tiens dans la main, je ne sais pas si cela va être fabuleux, mais en tout cas l’idée est que vous réussissiez votre semaine et pendant que je reviens en France, vous disiez en commentaire de cette vidéo, vous likez la vidéo, vous commentez et dites : « super Franck, je l’ai mis en place. C’est vraiment logique ce que tu dis. Ça coule de source. Merci encore à toi. »

Je vous souhaite à tous une bonne fin de journée, tout le succès que vous méritez. N’hésitez pas à partager la vidéo à maximum, aux personnes qui pourraient être intéressées et également à les aider à booster leurs ventes. Surtout likez la vidéo, cliquez au-dessus de ma tête si vous voulez ou bien vous abonnez au podcast. Abonnez-vous à la chaîne Youtube pour recevoir en direct les nouvelles vidéos publiées.

Je vous souhaite une bonne fin de journée. Tchao! Tchao! Comme on le dit ici : see you laterBye !